CAUTION : Quand le non respect du formalisme vient en aide

L’acte de cautionnement d’une personne physique envers un créancier professionnel doit répondre à des exigences de formalisme prévues par le code de la consommation sous peine de nullité. Ainsi, doit y être apposé avant sa signature la mention manuscrite suivante et nulle autre: " En me portant caution de X...................., dans la limite de la somme de.................... couvrant le paiement du principal, des intérêts et, le cas échéant, des pénalités ou intérêts de retard et pour la durée de...................., je m'engage à rembourser au prêteur les sommes dues sur mes revenus et mes biens si X.................... n'y satisfait pas lui-même. " Perçu comme un excès de formalisme pa